Lamb - Actualités

Yékini
Ndakarou

Balla Gaye 2
Ecole de Lutte Balla Gaye

Modou Lô
Rock Energie

Eumeu Sène
Tay Shinger

Lac De Guiers 2
Walo

Gris Bordeaux
Fass

Sa Thiès
Double Less

Tapha Tine
Baol Mbolo

Ness de retour à Dakar : « Je viens pour freiner Sa Thiès et enfoncer Gris »Ness de retour à Dakar : « Je viens pour freiner Sa Thiès et enfoncer Gris » Tapha Tine et Tyson prêts: Qui pour l'organiser ?Tapha Tine et Tyson prêts: Qui pour l'organiser ? Yekini Jr/ Sa Thiés presque ficeléYekini Jr/ Sa Thiés presque ficelé Que devient Soulèye Dop ?Que devient Soulèye Dop ? Tapha Tine écarte Sa Thiès dans sa ligne de mireTapha Tine écarte Sa Thiès dans sa ligne de mire

Bilan 2012 : L’arène en 12 rebondissements Bilan 2012 : L’arène en 12 rebondissements

04/01/13

L’année 2012 a été parsemée de rebondissements dans le milieu de la lutte. Une révolution s’est produite avec la première défaite de Yékini en 15 ans à l’actif de Balla Gaye sur Yekini. Les ténors classiques ont été tous envoyés à la retraite anticipée. 


 

1. Balla Gaye n°2 prend le pouvoir

Le 22 avril 2012, l’arène a vécu sa plus grande révolution de cette décennie. Balla Gaye n°2 fils de Double Less est le premier lutteur à faire tomber Yekini. Le «Lion de Guediawaye» a renversé «le roi des arènes» Yekini dans un combat qu’il a dominé de bout en bout. Mor Fadam revient sur cette performance historique du fils de Double Less : «C’est l’un des combats qu’on peut retenir de cette année. Balla Gaye n°2 s’est imposé avec brio face à un grand champion comme Yekini. Logiquement, il est devenu le lutteur numéro 1, après ce succès.»

2. Fin de règne de Yekini

L’enfant de Bassoul détient sans doute le record d’invincibilité de l’arène en demeurant invaincu 15 ans durant. Mais le mythe s’est effondré durant l’année 2012. Le leader de l’école de lutte Ndakaru a donné le flambeau à son tombeur Balla Gaye n°2. Toutefois, malgré la défaite, il reste encore une légende vivante de la lutte avec frappe. C’est l’avis de Mor Fadam : «C’est un lutteur qui a hissé la lutte sénégalaise au niveau continental. Il a ensuite maîtrisé l’arène avec élégance et compétence. Yekini est entré dans l’histoire. Je ne pense pas qu’un autre lutteur puisse répéter son parcours.»

3. Première défaite de Lac de Guiers n°2

Pape Ansou Cissé va se rappeler encore de l’année 2012. En effet, Lac de Guiers n°2 pour la première fois dans son parcours a perdu un combat. C’était le 8 avril 2012 contre Eumeu Sène de Ty Shinger. Une défaite qui marque la fin de l’invincibilité du chef de file de l’écurie Walo. Mor Fadam soutient : «Ce n’est pas la surprise de l’année puisque ce lutteur n’était plus au meilleur de sa forme.»

4. Tapha Tine dans le cercle des ténors

Le 24 juin 2012, Tapha Tine de l’écurie Baol Mbollo a réussi la plus grande prouesse de sa carrière en infligeant une sévère correction à Serigne Dia « Bombardier ». Un combat couronnant une série de trois victoires. Tapha Tine est devenu grâce à cette performance un membre du cercle fermé des «Vip» de l’arène. Ce qui explique d’ailleurs la matérialisation de son combat contre Balla Gaye n°2 prévu en juin 2013. «Ce succès a permis à Tapha Tine de signer son entrée dans la catégorie des ténors. Tous les lutteurs qui ont battu Bombardier sont devenus des ténors.  Il est l’un des premiers espoirs à gagner face à cette force de l’arène. Cette victoire a permis à ce lutteur d’avoir un combat contre Balla Gaye n°2 avant la fin de l’année», argumente Mor Fadam.

5. Gris retrouve le sourire

Le 1e janvier 2012, Gris Bordeaux, troisième «Tigre de Fass» a commencé l’année par une victoire contre Baye Mandione. Un succès qui pointe après trois ans marqués par des défaites. L’enfant de la Médina est parvenu à renouer avec une bonne performance relançant du coup son avenir dans l’arène. Mor Fadam confie : «C’était le combat à ne pas perdre pour Gris. Il ne fallait pas qu’il manque ce combat. Il était dans une situation désastreuse. Il a gagné ce combat pour revenir au sommet même si par la suite, il a été battu par Modou Lô par pénalité. On peut retenir cette victoire importante qu’il a eue.»

6. Eumeu Sène au sommet de son art

L’année 2012 est celle de la confirmation du lutteur Eumeu Sène de Ty Shinger. Après son départ de Boul Faalé pour une histoire d’argent avec le secrétaire de cette écurie «Atta», Eumeu Sène crée Ty Shinger  et descend dans l’arène pour affronter Lac de Guiers n°2. Un défi qu’il a réussi avec brio confirmant son état de santé dans l’arène. Mor Fadam estime : «Après Gris, il a battu un autre lutteur plein de talent. Eumeu Sène a confirmé cette année qu’il n’était pas à ce niveau par simple coup du hasard.»

7. Modou Lô résiste aux lourds

Le leader de Rock Energie devait disputer le combat de sa carrière face à Gris Bordeaux, le 15 juillet 2012. Après son combat nul contre Lac de Guiers n°2 en 2011, Modou Lô avait l’obligation de retrouver la victoire pour prouver qu’il était un ténor capable de rivaliser avec les poids lourds. Ce qu’il a réussi dans un combat entaché de polémique. Seulement, même si la manière n’était pas au rendez-vous, le succès vaut son pesant d’or. «Il avait beaucoup de pression dans ce combat. Modou Lô aussi ne devait pas perdre. Depuis qu’il a commencé à croiser les lourds, il n’a pas obtenu une victoire claire. Il devait arriver à gagner avec la manière. Il a certes géré le combat, mais l’essentiel pour lui était de ne pas perdre», avance Mor Fadam.

8. Sa Thiès nouveau terreur des espoirs

Le frère de Balla Gaye n°2 a confirmé tout l’étendu de son talent au cours de cette année 2012. Le 4 avril, Sa Thiès a battu Tonnerre. Le 8 juillet, il récidive contre Moussa Dioum. Des victoires qui montrent que ce lutteur a un avenir radieux dans l’arène : «C’est un lutteur qui est en train de réussir des choses intéressantes dans la lutte. Surtout cette année où il a battu des adversaires plus expérimentés que lui. Il va croiser l’année prochaine Malick Niang.»

9. Association des «Vip»

L’année a été marquée par la mise sur pied de plusieurs instances dans la lutte. Mohamed Ndao Tyson crée l’Association nationale des lutteurs du Sénégal. Tous les leaders de l’arène, excepté Eumeu Sène, étaient présents lors de la réunion de présentation. Sauf que certains espoirs sont sortis dans la presse pour dénoncer une telle initiative, prétextant que c’est une association qui va concurrencer l’Association des lutteurs en activité. «Cette association n’est pas une première dans l’arène. Ce qui est une première, est le fait de voir les ténors de l’arène se joignent au sein d’une entité pour défendre leur position et intérêt», souligne Mor Fadam.

10. Fronde des promoteurs

Réunis dans un collectif, les promoteurs ont tenu en otage l’arène pendant des mois pour réclamer la baisse des cachets, la diminution des frais d’organisation des combats entre autres points susceptibles d’entraver leur mission dans l’arène. Cette fronde fut un succès. Mor Fadam témoigne : «Pour la première fois, les promoteurs ont osé hausser le ton pour qu’on prenne en compte leurs préoccupations. Ils sont des acteurs importants. Ils doivent être écoutés. Ils ont réussi à pousser les autorités à revoir leur situation».

11. Arrestation de Luc Nicolaï

2012 a aussi écrit des pages sombres dans l’arène. L’emprisonnement du promoteur Luc Nicolaï mêlé dans une affaire de drogue est un mauvais épisode qui a marquée la lutte cette année. Retenu à Reubeuss, Luc attend toujours d’être fixé sur son sort. Pour Mor Fadam : «Jusqu’à présent, les gens s’inquiètent. C’est un promoteur qui a beaucoup fait pour la lutte. L’arène a besoin de lui. Son incarcération a brisé l’élan de la saison. On souhaite qu’il recouvre la liberté en 2013.»

12. Changements des règlements

Le Cng a abrogé plusieurs points dans les règlements afin d’assainir la lutte mais surtout de renforcer la compétitivité dans l’arène. Ainsi, le temps des combats a été revu à la hausse de 25 mn à 40 mn. Un contrôle anti-dopage est envisagé. Un double périmètre de l’enceinte a été initié. Selon l’ancien champion, «le Cng était attendu pour renforcer les règlements dans les combats de lutte. Les choses devenaient faciles pour les lutteurs. Il fallait augmenter la pression. Ils ont adopté de bons règlements. Ils ont trouvé un consensus avec tous les acteurs. C’est une chose à saluer cette année.»

 

Source : Walf Sports

loufikhew.com

 

wiwsport.com sur votre mobile

Facebook wiwsport.comTwitter wiwsport.comInstagram wiwsport.comGoogle+ wiwsport.comApplication wiwsport.comApplication wiwsport.comContact wiwsport.com

Newsletter wiwsport.com

Recevez chaque jour l'essentiel de l'actu sportive


Derniers résultats

Date 26ème Journée
sam. 18 juin US Ouakam 1-0 Mbour Petite Côte
sam. 18 juin Stade de Mbour 0-0 Niarry Tally
dim. 19 juin Guédiawaye FC 1-2 Jaraaf
dim. 19 juin AS Douanes 1-1 Suneor
dim. 19 juin Casa Sports 0-1 Ndiambour
dim. 19 juin Linguere Saint Louis 3-0 Diambars FC
dim. 19 juin Olympique de Ngor 0-3 US Gorée
Date 26ème Journée
ven. 17 juin Yeggo 0-0 Ndar Gueth
ven. 17 juin Dakar Sacré Coeur 2-1 Etics
sam. 18 juin AS Pikine 0-4 Mbargueth
sam. 18 juin Renaissance de Dakar 1-0 DUC
sam. 18 juin AS Dahra 0-0 Port
sam. 18 juin Cayor Foot 2-1 ASFA
sam. 18 juin Génération Foot 0-0 Teungueth
Date Combat
jeu. 01 janv.
Vainqueur
-
Vainqueur

loufikhew.com
 

   wiwTV >>>

Vidéo - 1ére édition du «Taekwondo Summer Training Camp», les initiateurs tirent un bilan satisfaisant
Premier League: But de Sadio Mane (Liverpool 3- 0 Hull city)
Vidéo : Grand combat - Vers une signature Bombardier/Eumeu Sène?. Regardez
Vidéo: Anderlecht : But de Kara Mbodj face à Genk (0-2)
[VIDEO]Premier League (J4): Sadio Mané buteur et passeur contre Leicester (4-1)

                                                          +toutes les vidéos



 

Classement Ligue 1

Rang Equipe Pts J. Diff.
1 US Gorée 42 26 +8
2 Jaraaf 39 26 +5
3 Diambars FC 38 26 +7
4 Linguere Saint Louis 38 26 +3
5 Guédiawaye FC 36 26 +4
6 Casa Sports 36 26 +2
7 Niarry Tally 35 26 0
8 US Ouakam 33 26 +1
9 Stade de Mbour 33 26 0
10 Ndiambour 32 26 -8
11 Mbour Petite Côte 31 26 +1
12 AS Douanes 30 26 -7
13 Suneor 30 26 -7
14 Olympique de Ngor 25 26 -9

Classement Ligue 2

Rang Equipe Pts J. Diff.
1 Teungueth 58 26 +29
2 Génération Foot 53 26 +22
3 Mbargueth 45 26 +10
4 Dakar Sacré Coeur 41 26 +7
5 Port 39 26 +6
6 Etics 33 26 -4
7 DUC 32 26 -1
8 Yeggo 32 26 -3
9 AS Pikine 32 26 -5
10 Cayor Foot 32 26 -7
11 Ndar Gueth 30 26 -5
12 Renaissance de Dakar 28 26 -9
13 ASFA 19 26 -17
14 AS Dahra 18 26 -23


Suivez wiwsport.com

Application wiwsport.com