Brèves

03/02 - Sanctions de la FIBA contre le Sénégal : Le CNBS obtient la levée de la suspension

« Compte tenu du fait que les responsables du basket-ball sénégalais se sont conformés aux sanctions disciplinaires imposées précédemment par la FIBA et ont convenu d’une feuille de route claire pour réorganisation complète de la Fédération nationale et de lui permettre de prendre part à la coupe du monde ». C’est le communiqué qui a sanctionné les négociations avec les dirigeants de l’instance mondiale de la discipline. Et publié samedi passé sur son site.

Cela met ainsi fin à près de 80 jours de supputations et de doutes autour du retrait de pouvoirs de la Fédération sénégalais de basket, de la mise en place du comité de normalisation et de la suspension du Sénégal des compétitions internationales. Un dénouement heureux. Le fruit d’un travail fait avec dextérité par le nouveau patron du basket local Serigne Mboup et son équipe. Pour une mission qui paraissait difficile. En effet, « les fautes commises et l’image écornée de notre pays ont fait qu’il n’était pas possible d’espérer obtenir les résultats auxquels nous sommes parvenus », a indiqué, au cours d’un point de presse, le président du CNBS, rentré de Barcelone (Espagne) ou il a eu, jeudi dernier, une séance de travail avec les décideurs de la FIBA.

L’amende payée intégralement

Et d’ajouter : « Cette rencontre nous a permis de prendre connaissance de la gravité des faits qui étaient reprochés au Sénégal, de l’ampleur et de la profondeur des reproches qui secouaient notre basket. De comprendre la décision historique du ministère de « dissoudre » le Fédération. La fraude sur l’âge était le fait déclencheur des sanctions, mais ce n’était pas le seul fait. Notre pays n’était pas aussi à jour par rapport aux cotisations annuelles depuis 2011. Ce qui était suffisant pour suspendre la FSBB. Comme ça a été le cas le 22 novembre dernier ». Des fautes et des manquements qui ont valu au Sénégal une amende globale de 305 millions FCFA. Un montant qu’il fallait payer pour permettre l’ouverture des négociations en vue de la régularisation de la situation de notre basket. Un « financement exceptionnel » du président de la République Macky Sall a permis le paiement intégral de l’amende. « La volonté d’apporter une rupture dans la gestion a conduit les autorités à nous assister pour que dans un temps court et, surtout, en début d’année budgétaire nous puissions mobiliser cette somme » souligne Serigne Mbboup.

Avant de préciser : « Payer était une obligation, mais ne suffisait pas pour lever la suspension. Nous avons tenu une réunion avec le président Yvan Mainini et le secrétaire général Patrick Baumann de la FIBA, ainsi que le secrétaire général de la FIBA-Afrique, Alphonse Bilé dont nous saluons l’engagement à nos cotés. Ça n’a pas été facile. Car on nous a apposé plusieurs griefs. Mais nous avons présenté un plan d’actions qui a été accepté. Notre message a été entendu. Et, la FIBA nous a renouvelé son soutien ».

Carte blanche pour dérouler sans pression la feuille de route

En effet, la feuille de route présentée par le Comité de normalisation a été acceptée. Il s’agit d’un plan d’actions qui s’échelonné jusqu’au second trimestre de l’année 2015. « Ce que la FIBA a trouvé raisonnable, indique le président Serigne Mboup. Mais ce n’est pas prévisionnel. Si nous pouvons accomplir notre mission avant, nous le ferons. La FIBA a été sensible a nos arguments et à la volonté manifestée par les autorités politiques. Elle considère ainsi le CNBS comme une structure d’exception devant gérer une situation d’exception dans un pays ou le potentiel du basket est extraordinaire ».

Le comité de normalisation va donc fonctionner dans les règles d’une Fédération, afin d’exécuter sans pression sa mission. Pour cela, confie Serigne Mboup, « nous avions convié la FIBA à nous accompagner à chaque instant du plan d’actions élaboré pour qu’ensemble, nous menions les réflexions en vue des reformes attendus. Elle sera présente tout au long du processus. Ses membres seront en visite à Dakar dans le courant du mois de février ».

A ce propos, le directeur de la haute compétition, Souleymane Boune DIop, n’a pas manqué de lancer à l’endroit des membres du CNBS : « vous avez gagné une bataille mais il reste la guerre qui se résume en quatre point : doter le basket de textes qui permettront d’éviter les situations conflictuelles, organiser une assemblée général extraordinaire pour adopter les réformes, convoqué l’ag pour la mise en place d’une nouvelle fédération démocratique élu et œuvrer pour l’unité de la famille du basket sénégalais ».

04/02 - FC Nantes, Issa Cissokho: Le latéral droit international sénégalais est monté si haut

 

Connaître une trajectoire linéaire n’est visiblement pas le destin des Cissokho: comme son petit frère Aly, dont le parcours de Gueugnon à Porto, Lyon, et Liverpool aujourd’hui lui a servi de « source de motivation », Issa a connu un parcours sinueux.

Il a ainsi intégré le FCN en y signant un contrat amateur, en 2010, arrivé de Carquefou, où il n’avait pas été conservé, après des passages à Louhans-Cuiseaux, Guingamp (deux ans comme stagiaire puis une comme amateur), Orléans et Blois.

« Une vie très difficile financièrement. N’importe qui aurait abandonné », témoigne-t-il à l’AFP, en repensant au trajet de trois heures aller-retour trois fois par semaine pour rallier Blois, où il vivait chez ses parents, à Orléans, où il était remplaçant en CFA2, payé 200 euros mensuels.

« J’ai un parcours assez atypique. Je reviens de loin, j’ai eu pas mal de galères dans le monde amateur, il a fallu rebondir, être solide, explique-t-il. J’ai toujours cru en ma bonne étoile pour décrocher un contrat pro ».

Il l’a finalement signé à 26 ans, à la fin de la saison 2010-2011, après 9 matches de L2: « Il y a eu une prise de conscience. Je me suis dit: Issa, maintenant que t’es là fais toi plaisir, lâche toi. T’as toujours voulu goûter au haut niveau, ne te prends pas la tête, fais ce que tu sais faire ».

« Nouveaux pieds »

Acteur de la remontée au printemps, il semble encore avoir franchi un palier cette saison dans une élite qu’il découvre pourtant, au point que les Canaris ne regrettent plus vraiment de ne pas avoir pu engager cet été un autre latéral droit, une concurrence potentielle qui l’a « quelque part boosté ».

Au point, aussi, de connaître en 2013 ses premières sélections avec le Sénégal, et de surprendre jusqu’à son propre frère: « Parce que j’avais délivré quelques beaux centres, il (Aly) me demandait où est-ce que j’avais trouvé mes nouveaux pieds! »

« Il est en progression constante depuis l’an dernier, dans la concentration, la lecture du jeu, et techniquement, même s’il a encore quelques absences parfois », analyse son entraîneur, Michel Der Zakarian.

« Il a de grandes qualités athlétiques: il va vite, est capable d’enchaîner les montées. Mais il a vraiment progressé dans la gestion du ballon, il est beaucoup plus serein balle au pied, alors qu’au début certains trouvaient qu’il était limite techniquement », renchérit son pendant à gauche Olivier Veigneau, évoquant dans le vestiaire « un boute-en-train qui parle beaucoup, met la musique avant les matches ou les entraînements ».

Der Zakarian pointe une autre évolution pour expliquer cette progression: « Il a augmenté petit à petit son exigence dans le travail. (A son arrivée) il n’était pas forcément conscient de tout le travail à faire avant et après les séances ».

S’il reconnaît avoir « mûri tactiquement », l’intéressé assure faire « la même chose aujourd’hui que chez les amateurs. « Mais ça se voit plus », sourit-il.

04/02 - Ligue 1- Casa Sports : Ibou Diarra démis de ses fonctions d’entraîneur

"Nous avons examiné la situation de fond en comble. Nous sommes arrivés à la conclusion selon laquelle, il fallait donc procéder à un réaménagement technique qui consiste à mettre à l'écart Ibou Diarra", a-t-il déclaré.

"En attendant de lui trouver un remplaçant, la gestion des entraînements est confiée à son adjoint Simon Cabou", a indiqué Siaka Bodian, rappelant que le "Casa" est actuellement dans une position de relégable après 7 jours de championnat de la Ligue 1 de football professionnelle.

Dans de tels cas, "l'entraîneur est le fusible qui saute", a-t-il déclaré. Puis de souligner que l'entraîneur sortant n'est cependant "pas le seul responsable de la situation" actuelle du club, d’autant qu’il "a rendu de bons et loyaux services" au Casa-Sports.

Il lui a par exemple permis au club fanion de Ziguinchor de remporter la coupe de la Ligue après années de diète, a encore rappelé le secrétaire général du Casa-Sports selon qui la décision de démettre Ibou Diarra de ses fonctions d'entraîneur vise surtout à "créer un déclic".

Après 7 jours de championnat, a fait valoir Siaka Bodian, "nous avons constaté que les résultats sont mauvais. Le Casa-Sports n'est pas à sa place et il fallait essayer autre chose en changeant d'entraîneur". Il a précisé que les responsables du club privilégient l'expertise locale pour le choix du prochain entraîneur appelé à succéder à Ibou Diarra.

"Plus que jamais, l'option est de promouvoir un entraîneur local. Mais qui connait bien les joueurs et l'équipe pour qu'il n'y ait pas un temps relativement long d'adaptation, parce que nous voulons que l'équipe soit immédiatement performante", a-t-il dit.

12/02 - Diao Baldé Keita, Mamadou Tounkara, Moustapha Seck : Les jeunes «Séné-catalans» entre la Roja et la Tanière

Tous formés à la fameuse Masia du FC Barcelone, Baldé Diao Keita, Mamadou Tounkara ou encore Moustapha Seck tentent de s’imposer dans l’effectif de la Lazio de Rome (D1 italienne). Pour l’heure, seul Diao Baldé Keita brille avec le club de la capitale italienne.

À peine 18 ans, ce jeune Espagnol d’origine sénégalaise fait partie des prodiges du championnat d’élite italien (12 matchs/3 buts). Ses prestations cette saison avec la Lazio ne sont pas passées inaperçues du côté du pays de ses aïeux, le Sénégal. Même s’il n’exclut pas d’évoluer un jour avec la Roja d’Espagne, le jeune joueur garde dans un coin de sa tête les Lions du Sénégal. «Je suis né à Arbucias (Espagne) mais de parents sénégalais. Même si je veux jouer avec l’Espagne, je n’écarte pas, non plus, de défendre les couleurs du Sénégal», indiquaitil dans la presse italienne, qui voit en ce jeune joueur le futur phénomène de la Serie A.

Même si le sélectionneur national Alain Giresse semble ignorer l’existence des deux autres jeunes joueurs espagnols d’origine sénégalaise de l’effectif de la Lazio, Mamadou Tounkara et Moustapha Seck sont aussi des joueurs d’avenir

Comme Baldé Diao Keita, Mamadou Tounkara est très explosif et pétri de talent. On pourrait même assimiler le jeu du natif de Blanes (Espagne) à celui du «Gaucher magique» Khalilou Fadiga. Latéral gauche de métier, Moustapha Seck (17 ans) est le dernier de ces «Sénécatalans » à rejoindre les rangs de la Lazio, qui ne pioche plus ses perles qu’à la Masia.

En plus de ces trois joueurs, un autre jeune Espagnol d’origine sénégalaise, Mamadou Sylla (19 ans), fait ses armes avec l’Espanyol Barcelone. Également ancien pensionnaire de la Masia, ce dernier nourrit le rêve d’arborer un jour les couleurs de ce pays. Autant dire que la FSF devra mieux s’employer dans la prospection et le suivi des jeunes talents d’origine sénégalaise, avant leur éclosion dans les grands clubs européens. Parce qu’il sera, dès lors, plus difficile de les enrôler.

19/02 - Salaire : Demba Bâ sur un nuage

Bien que  snobé par son coach José Mourinho, Demba Bâ n’a pas à se plaindre sur le plan financier. L’international sénégalais se tape  par an la coquette somme de 4 700 000 euros soit 3,083 milliards F Cfa, plus donc que certains joueurs confirmés comme David Luiz, Obi Mikel, Ramirez ou encore Oscar.

Il est par ailleurs à noter que Samuel Eto’o, transfuge de l’Anzhi, a vu son salaire fondre de 20 millions à … 6,8 millions d’euros.

20/02 - Basket – National 1 Féminin : Programme 3e journée

Programme

Poule A

Samedi 22 février

Lat Dior : Thiès

Cayor BC – Ville Dakar

Joseph Gaye : Saint-Louis

15h00 UGB – GBC

Dimanche 23 février

Stadium Marius Ndiaye

15h00 JA – DUC

Poule B

Samedi 22 février

Stadium Marius Ndiaye

16h30 Bopp – SLBC

18h00 USO – Jaraaf

Dimanche 23 février

Stadium Marius Ndiaye

18h00 SIBAC – Mbour BC

Classement 2e  journée

Poule A : 1er Duc (4 pts +81), 2e Ville de Dakar (4 pts +30), 3e UGB (3 pts  +9), 4e JA (3 pts -1), 5e Cayor Bc (2 pts -39), 6e GBC (2 pts – 80)

Poule B : 1er Jaraaf (4 pts +34), 2e USO (4 pts +7), 3e Mbour (3 pts +5), 4e Slbc (3 pts +66), 5e Bopp (2 pts – 6) ,6e SIBAC (2 pts -106)

 

21/02 - Niary Tally: Lamine Dieng, le messie?

Il n’était pas attendu, mais il est bien là. Par la force des choses et aux rythmes des déboires de Niary Tally, Lamine Dieng ne pouvait rester longtemps sur la touche, encore moins insensible aux appels à l’aide d’un club qui se meurt. Sous les ordres d’Abdoulaye Diaw, Niary Tally avait perdu toute crédibilité dans une Ligue 1 qui devenait de plus en plus dure pour les vice-champions 2010. Une entrée fracassante et une victoire (2-0) en ouverture devant la Linguère de Saint-Louis et puis rien. Ou presque. La victoire inaugurale est suivie d’une défaite, de deux matches nuls et de deux autres revers consécutifs qui envoient les « Galactiques » dans les profondeurs du championnat d’élite. Et c’est au fond du gouffre que Lamine Dieng a pris les commandes en remplacement d’Abdoulaye Diaw qui a fini par payer les contreperformances de ses hommes au prix d’un limogeage, après un bilan dérisoire de 5 points sur 21 possibles.
Une nouvelle vie démarre ainsi pour le club dakarois qui pense tenir enfin le messie tant attendu pour sauver un navire à la dérive depuis deux saisons. Dans ce quartier populaire de la capitale, l’ancien sélectionneur national est en effet considéré comme un sauveur. Sa venue ne laisse d’ailleurs pas insensible ses collègues techniciens. « Tout le monde connaît Lamine Dieng. C’est l’un des plus grands techniciens au Sénégal. Avec lui, je pense que l’équipe de Niary Tally va retrouver un autre niveau. Il va apporter énormément au club. Je pense que le match de ce soir (dimanche dernier) l’a montré », a constaté l’entraîneur du Casa Sports, Simon Kabou, au sortir du match nul de son équipe devant Niary Tally pour le compte de la 9ème journée de Ligue 1. Et depuis son arrivée à la 7ème journée, le technicien a déjà franchi un cap en stoppant l’hémorragie qui semblait condamner définitivement les « Galactiques ». Un premier match nul (1-1) sur le terrain de l’As Pikine alors leader et un autre devant le Casa Sports, et l’espoir d’un retour commence à germer dans les esprits désemparés.
Pour un club qui, les semaines passées, avait habitué ses supporters à perdre, les débuts du nouvel entraîneur sont plus que prometteurs. « Faire deux matches nuls de suite est un bon début. En ce qui me concerne en tout cas, c’est une bonne chose parce que n’oublions pas que nous rencontrons des équipes très futées. On a eu Pikine, puis le Casa Sports et prochainement le Diaraf. C’est une phase qu’on doit bien négocier et ensuite s’installer sur le chemin des victoires », espère l’ancien coach du Diaraf, dont les premières sorties sur le banc de Niary Tally confortent déjà les dirigeants du club sur leur perception que c’est bien lui « l’homme de la situation ». En tout cas, si Niary Tally reste encore dans la zone rouge, Lamine Dieng commence déjà à réconcilier l’équipe et ses supporters alors que les joueurs retrouvent de la confiance. Une première mission déjà remplie pour le technicien. « Ils ont été bien réarmés sur le plan psychologique. Ils ont retrouvé l’enthousiasme de jouer ; je l’ai déjà senti à l’entraînement. Et je pense qu’ils sont beaucoup plus déterminés, plus engagés à jouer leurs gammes. Le sursaut est là, il n’y a pas à s’alarmer », rassure le coach. Mais, Lamine Dieng sait que le plus difficile reste à venir pour Niary Tally qui espère déjà tenir en lui le messie qui lui évitera les affres de la relégation.

24/02 - Athlétisme – Relance de la discipline : 208 millions sur 700 réclamés à l’Etat

Comme l’on s’y attendait, il n’y a pas eu d’alternance dans l’organe de direction de l’athlétisme sénégalais. La quasi-totalité des membres du bureau sortant a été reconduit. Momar Mbaye hérite d’un 4e mandat, après ceux de 2002, 2006 et 2009. Le seul départ concerne Ibrahima Cissé, le premier vice-président, qui assuré l’intérim (2009-2012) de Momar Mbaye, alors que ce dernier avait pris du recul pour se consacrer à se consacrer à ses charges de Dage au ministère des Sports.

Le seul retour concerne Abdoulaye Diop, Membre du Cd de la période faste sous Abdoul Mbaye et Alioune Sow, il avait quitté en 2003, après une tentative ratée de prendre la présidence.

Bureau

Président : Momar Mbaye

Vice-président (4) : Sara Waly, Youssou Diakhaté, Cheikh Tidiane Camara, Khady Fall Diop

Trésorier : Elimane Diop

Adjoint : Moussa Ndiaye

Membres simples : Maguette Dakono et Abdoulaye Diop

24/02 - Bordeaux sans ses sénégalais face à Lorient

Comme son compatriote Henri Saivet, Lamine Sané a lui aussi senti de petites douleurs après leur victoire sur Evian TG. D’ailleurs, le défenseur central de Bordeaux n’a pas pris part au décrassage d’après match que ses coéquipiers ont effectué hier. Si leur participation au match de mardi contre Lorient n’est pas compromise, Sané et ses coéquipiers de l’infirmerie vont mettre l’accent sur la récupération.

25/02 - Tir - 11e Championnat d’Afrique au Caire : Sinni Niang décroche une médaille de bronze

L’athlète sénégalaise qui participe pour la première fois à une compétition internationale n’a pas tremblé avec son arme au poing. En effet, après avoir écarté une Egyptienne, Sinni était confrontée à sa compatriote Ndèye Khar Diop. L’explication a été chaude entre les deux Sénégalaises pour l’attribution de la médaille de bronze. Mais Sinni Niang qui excelle dans la précision ne ratait pas sa cible devant la championne Ndèye Khar Diop.

C’est donc une 5ème médaille pour le Sénégal (2 argent et 3 bronze) en attendant la sortie aujourd’hui de Clément Fakhoury, Hussein Zein et Hassane Ramlaoui au skeet balltrap. 

<< Début < Précédent 107/190 Suivant > Fin >>
wiwsport.com sur votre mobile

Facebook wiwsport.comTwitter wiwsport.comInstagram wiwsport.comGoogle+ wiwsport.comApplication wiwsport.comApplication wiwsport.comContact wiwsport.com

Newsletter wiwsport.com

Recevez chaque jour l'essentiel de l'actu sportive


Derniers résultats

Date 26ème Journée
sam. 18 juin US Ouakam 1-0 Mbour Petite Côte
sam. 18 juin Stade de Mbour 0-0 Niarry Tally
dim. 19 juin Guédiawaye FC 1-2 Jaraaf
dim. 19 juin AS Douanes 1-1 Suneor
dim. 19 juin Casa Sports 0-1 Ndiambour
dim. 19 juin Linguere Saint Louis 3-0 Diambars FC
dim. 19 juin Olympique de Ngor 0-3 US Gorée
Date 26ème Journée
ven. 17 juin Yeggo 0-0 Ndar Gueth
ven. 17 juin Dakar Sacré Coeur 2-1 Etics
sam. 18 juin AS Pikine 0-4 Mbargueth
sam. 18 juin Renaissance de Dakar 1-0 DUC
sam. 18 juin AS Dahra 0-0 Port
sam. 18 juin Cayor Foot 2-1 ASFA
sam. 18 juin Génération Foot 0-0 Teungueth
Date Combat
jeu. 01 janv.
Vainqueur
-
Vainqueur

Application wiwsport.com
 

   wiwTV >>>

(Vidéo ) : Analyse d'entrainement entre Alou Badou et le coach Allouche
(Vidéo) Sa Thiés: Ce qui s'est réellement passé lors de notre accident
But de Papis Cissé : Tianjin Teda 1-4 Shandong Luneng [J23]
Europa League: But de Pape Alioune Ndiaye (Midtjylland 0-1 Osmanlispor)
Eumeu Sène : « Tyson et Balla Beye 2 m'ont mis les battons dans les roues »

                                                          +toutes les vidéos



 

Classement Ligue 1

Rang Equipe Pts J. Diff.
1 US Gorée 42 26 +8
2 Jaraaf 39 26 +5
3 Diambars FC 38 26 +7
4 Linguere Saint Louis 38 26 +3
5 Guédiawaye FC 36 26 +4
6 Casa Sports 36 26 +2
7 Niarry Tally 35 26 0
8 US Ouakam 33 26 +1
9 Stade de Mbour 33 26 0
10 Ndiambour 32 26 -8
11 Mbour Petite Côte 31 26 +1
12 AS Douanes 30 26 -7
13 Suneor 30 26 -7
14 Olympique de Ngor 25 26 -9

Classement Ligue 2

Rang Equipe Pts J. Diff.
1 Teungueth 58 26 +29
2 Génération Foot 53 26 +22
3 Mbargueth 45 26 +10
4 Dakar Sacré Coeur 41 26 +7
5 Port 39 26 +6
6 Etics 33 26 -4
7 DUC 32 26 -1
8 Yeggo 32 26 -3
9 AS Pikine 32 26 -5
10 Cayor Foot 32 26 -7
11 Ndar Gueth 30 26 -5
12 Renaissance de Dakar 28 26 -9
13 ASFA 19 26 -17
14 AS Dahra 18 26 -23


Suivez wiwsport.com

Application wiwsport.com